Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Obtenir de la trésorerie immédiate grâce au RBF

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Le manque de financement est l’un des problèmes majeurs de la plupart des entreprises. Ainsi, pour résoudre les problèmes de trésorerie, il existe des solutions de financement. Créé spécialement pour les entrepreneurs, le RBF ou revenue based financing est une option de financement flexible destinée à accélérer la croissance des entreprises. Ce modèle de financement était tout d’abord en vogue aux Etats-Unis, avant de se développer en France. En outre, c’est une solution innovante qui permet aux entrepreneurs d’obtenir une trésorerie immédiate.

 

Beaucoup plus rapide qu’un emprunt 

 

En principe, le RBF est une option qui vous permet de bénéficier d’une trésorerie disponible dans les plus brefs délais. De plus, c’est un système de financement beaucoup plus intéressant qu’un emprunt bancaire. Ainsi, vous pouvez obtenir une trésorerie, en contrepartie d’un pourcentage sur vos revenus futurs. D’ailleurs, le remboursement peut s’effectuer en plusieurs tranches par mois, pendant neuf ou dix mois. Ce qui revient à dire que le financement reçu à travers le RBF est totalement différent du crédit classique octroyé par les banques. 

 

Le RBF, qu’est-ce que c’est ?

Ces derniers temps, les entreprises numériques ressentent un besoin de financement important, auquel les banques ne peuvent pas répondre. Cela a fait naître l’idée de créer le RBF, à travers lequel les entrepreneurs peuvent demander un financement rapide, en contrepartie d’un pourcentage de leur chiffre d’affaires futur. Par ailleurs, il offre une grande flexibilité aux entreprises, car l’octroi de la trésorerie immédiate est dépourvu de dette de base et de dilution. 

 

Le principe du Revenue Based Financing

D’une manière générale, c’est un système de financement rapide qui permet d’accroître la productivité d’une entreprise. En effet, grâce au RBF, vous avez la possibilité de réaliser efficacement vos projets et d’obtenir une trésorerie intéressante. Néanmoins, vos performances mensuelles seront calculées sur la base des revenus récurrents afin de convertir la trésorerie annuelle. 

 

Qu’en est-il du RBF en France ?

En France, le financement RBF est en pleine croissance dans le secteur de l’investissement . Une étude a montré que le projet financé représentait environ 26 % (en 2019) contre 15 % (en 2018). 

 

Revenue Based Financing : trésorerie immédiate en 48 heures et sans dilution

 

Tout d’abord, le revenue based financing est un modèle de financement destiné aux entreprises qui veulent transformer leurs revenus futurs en trésorerie immédiate. Ainsi, les entrepreneurs sont tenus de verser en contrepartie un pourcentage de leurs revenus futurs. De plus, le RBF ne nécessite aucune garantie personnelle, c’est-à-dire sans dilution. En tout cas, votre financement est disponible en moins de 48 heures, après avoir fourni les quelques dossiers nécessaires. 

 

A qui s’adresse le RBF ?

 

En général, le RBF est destiné aux entreprises du numérique et du digital. Par exemple, les entreprises comme les SaaS ont la possibilité d’obtenir un financement jusqu’à 40 % de leur revenu annuel en trésorerie immédiate. Il faut noter que le RBF est un mode de financement alternatif, pratiqué notamment dans les pays anglo-saxons. En France, il est devenu le numéro 1 des financements . Ceci s’explique par le fait que le RBF offre aux entreprises l’opportunité de faire accroître leur productivité

 

Comment fonctionne le Revenue Based Financing ?

 

Le fonctionnement du RBF suit les étapes suivantes :

  • l’entreprise qui finance votre projet doit vérifier votre éligibilité ;
  • une fois que vous êtes éligible, les fonds seront débloqués ;
  • le montant du remboursement mensuel est calculé en fonction de vos performances mensuelles (c’est-à-dire n’est pas fixe) ;
  • une commission sera prélevée sur le montant financé (entre 6 et 9 %) ;

En outre, il n’existe aucune dilution dans ce mode de financement. Ainsi, l’entrepreneur est le seul maître qui dirige le projet de son entreprise. D’autre part, le dirigeant n’a pas à sacrifier son capital ni à faire une hypothèque.