Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Les avantages d’une micro entreprise

micro-entreprise
Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Une micro entreprise est une entreprise de petite taille qui emploie moins de 10 salariés et ayant un chiffre d’affaires annuel limité. Ce modèle d’entreprise bénéficie d’un régime fiscal adapté. Avec ce type d’entreprise, l’entrepreneur bénéficie d’allègement comptable, de réduction sur les coûts de fonctionnement, du calcul simple des impôts, du calcul simple des cotisations sociales, etc. Alors, vous avez envie de lancer votre micro entreprise très prochainement ? Découvrez tous les avantages liés au régime de micro entreprise.

La rapidité des formalités d’ouverture

Contrairement aux autres régimes d’entreprise à savoir l’EURL ou la SASU, les démarches pour la création d’une auto-entreprise sont globalement simplifiées. Ainsi, lorsque vous décidez de créer une micro entreprise, vous pouvez compléter toutes les démarches en ligne jusqu’à obtenir votre autorisation. Pour ce faire, il vous faudra commencer par remplir le formulaire « P0 Micro-Entrepreneur ».

  • Une fois le formulaire rempli, il faudra ensuite transmettre les différentes pièces justificatives qui vous seront demandées au CFE dont vous dépendez.
  • Une fois cette démarche effectuée, vous obtiendrez votre numéro de SIRET dans les 4 semaines qui suivront.

Notez que vous n’avez besoin d’aucun apport de capital avant de lancer votre micro entreprise. Vous n’êtes pas non plus pas contraint de faire appel à un expert-comptable pour la gestion des finances de votre entreprise.

L’allègement comptable

Lorsqu’un ou plusieurs entrepreneurs optent pour le régime de la micro entreprise, ils bénéficient d’une certaine réduction sur leurs obligations comptables. De ce fait, l’entrepreneur ou le micro-entrepreneur à la possibilité de pleinement s’occuper de ses activités commerciales sans se faire du souci. En effet, le régime de micro entreprise oblige le micro entrepreneur à remplir ces obligations comptables. Elles concernent la mise à jour du livre des recettes ainsi que celle du registre des achats. De même, l’établissement des comptes annuels de la société ainsi que la tenue d’un grand livre journal ne sont pas obligatoires. Ce régime permettra donc au micro entrepreneur de faire fonctionner et de développer librement ses activités commerciales.

La réduction des coûts de fonctionnement

Le régime de la micro entreprise permet également de ne pas faire appel aux compétences d’un expert-comptable pour la gestion de la comptabilité de l’entreprise. De ce fait, le micro entrepreneur n’aura pas besoin de faire des dépenses en payant un salaire au comptable tous les mois. Cette exonération de l’obligation de comptabilité lui permet d’acquérir des bénéfices considérables permettant le développement de ses activités commerciales. Le micro entrepreneur n’est pas obligé d’avoir recours à un centre ou institution agréée pour gérer les revenus de l’entreprise. Grâce à la micro entreprise, le micro entrepreneur a donc la possibilité de faire des économies chaque année sur les revenus issus de ses activités commerciales.

Le calcul simple des impôts

Dans le régime de la micro entreprise, le calcul de l’impôt sur les bénéfices issus des activités commerciales du micro entrepreneur se fait facilement. En réalité, l’impôt sur le bénéfice se calcule de manière forfaitaire en prenant en compte le solde total des revenus de la micro entreprise. Il est également accordé sous certaines conditions à la micro entreprise, la possibilité d’un versement fiscal libératoire d’IR. Le fonctionnement de ce système implique donc de connaître en avance le montant du taux forfaitaire. Ce sont donc des calculs simples et faciles que le micro entrepreneur peut faire aisément sans faire appel à un expert-comptable.

Le calcul simple des cotisations sociales

Les entrepreneurs optant pour le régime de la micro entreprise bénéficient directement certains avantages comme la simplification du régime micro social. De ce fait, le calcul des cotisations sociales se fait très aisément et de façon rapide. Il se fait donc par l’application d’un taux forfaitaire sur le solde des revenus déclarés de la micro entreprise. Le micro entrepreneur à l’aide de ses cotisations sociales peut espérer donc faire évoluer ses activités commerciales et développer ainsi son entreprise. Ainsi, pour le calcul des cotisations sociales, le micro entrepreneur peut le faire lui-même puisque c’est un calcul facile qui ne nécessite pas la présence d’un comptable. Ça fait également partie des avantages lorsqu’on opte pour le régime de la micro entreprise.

Les aides pour vous accompagner dans le développement de votre entreprise

Les aides au développement représentent également un avantage considérable dont bénéficient les micros entreprises. En effet, plusieurs dispositifs sont mis en place par les gouvernements notamment en Europe pour l’accompagnement et le financement des micros entreprises. Il s’agit notamment :

  • de l’ACRE : l’aide à la création ou à la reprise d’entreprise ;
  • de l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE), etc.

Il existe également d’autres allocations et aides financières telles que :

  • l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ;
  • l’allocation de solidarité spécifique (ASS), etc.

En conclusion, retenez que le régime de la micro entreprise fonctionne sur l’application d’un taux forfaitaire. Les calculs forfaitaires s’opèrent donc en respectant ce taux fixe. Le micro entrepreneur a donc connaissance de ce taux dès l’ouverture de son entreprise.

Notez que vous avez la possibilité d’opter pour un versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Ce type de règlement permet de payer en un seul versement les charges sociales et fiscales, à la fois l’impôt sur le revenu et les cotisations sociales obligatoires. Ce prélèvement se fait mensuellement sur le chiffre d’affaires déclaré. Cela simplifie grandement la comptabilité de votre micro entreprise. La condition la plus importante pour bénéficier du statut de micro entrepreneur est la limite de chiffre d’affaires. En cas de dépassement du chiffre d’affaires, vous devrez quitter le régime simplifié de la micro-entreprise pour passer à un régime classique.