Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Travailleurs non-salariés : comment comprendre les couvertures prévoyance et santé ?

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn

Les travailleurs non-salariés (TNS) ou les travailleurs indépendants ne sont pas à l’abri d’un accident ou d’une maladie. Comme pour les salariés, il est important de se prémunir afin d’appréhender au mieux ces risques au quotidien. Quelles sont les solutions d’assurance en prévoyance et santé spécialement dédiées aux TNS ?

 

Quel régime pour les TNS ?

 

Grâce à leur statut spécifique, les travailleurs non-salariés ou travailleurs indépendants, ne dépendent pas du régime général d’Assurance Maladie, mais du RSI (Régime Social des Indépendants). L’affiliation au RSI leur permet de bénéficier :

 

d’une couverture sociale obligatoire des risques maladie-maternité

 

d’une retraite de base

 

d’une retraite complémentaire

 

d’une assurance invalidité-décès

 

Ils cotisent également à l’URSSAF (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales). La cotisation allocation familiale leur permet de percevoir des prestations familiales, telles que la prestation partagée d’éducation de l’enfant (Prepare) ou encore de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje).

 

Penser à bien se protéger quand on est TNS

 

Si les travailleurs indépendants bénéficient d’une base de remboursement similaire au régime général d’un travailleur salarié, il est tout de même préférable de souscrire également une complémentaire santé et un contrat de prévoyance spécial TNS. Le but : être le mieux protégé possible en bénéficiant de remboursements ou de prestations en complément du régime obligatoire du RSI. Ces offres spécifiques aux TNS prévoient généralement :

 

des indemnités journalières en cas de maladie ou d’accident

 

une rente pour invalidité ou dépendance

 

le versement d’une rente ou d’un capital en cas de décès

 

Il est à savoir que la loi Madelin n° 94-126 du 11 février 1994 relative à l’initiative et à l’entreprise individuelle, incite les TNS à se constituer une protection sociale plus solide en instaurant un régime fiscal de faveur. En effet, cette loi permet la déduction des cotisations prévoyance sous certaines conditions et dans la limite de plafonds. Ainsi, le travailleur indépendant peut mieux anticiper les aléas de la vie quotidienne.