Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité

Je ne suis (pas) un SPAM : 5 questions à se poser avant d’envoyer un courriel

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire

 

 

Se poser ces 5 questions avant d’envoyer un courriel 

 

1. Est-ce que je vous connais ? Le moyen le plus simple d’éviter d’avoir l’air d’un spammeur est de connaître les contacts auxquels vous envoyez des e-mails. Avez-vous déjà rencontré cette personne ? Vous avez eu une conversation ou fait affaire avec elle ? Ce sont des éléments à prendre en compte lorsque vous envoyez un e-mail à un contact. Si vous achetez des listes de masse de personnes que vous ne connaissez pas, il y a de fortes chances que vous les spammiez.

2. Vous me connaissez ? Si vous n’avez pas été en contact avec vos contacts depuis un certain temps, envoyez un courriel de réintroduction. Fournissez à vos contacts un rappel de qui vous êtes et de ce que votre entreprise fait. Faites également savoir à vos prospects ou clients qu’ils recevront davantage d’e-mails de votre part et que vous tenez à leur approbation. Énoncez les avantages de rester sur votre liste pour garder contact !

3. Cette ligne d’objet est-elle pleine de bêtises ? Personne n’apprécie un courriel dont l’objet indique « gratuit » et qui est tout sauf cela. Il existe des moyens de paraître convaincant dans l’objet sans déformer la vérité. Avant d’envoyer vos e-mails, demandez-vous si l’objet transmet avec précision le message que vous essayez d’envoyer dans le corps de l’e-mail.

4. Les autres pensent-ils que je suis un spammeur ? Une bonne façon de tester si vous apparaissez comme un spam est d’envoyer des emails à vos contacts progressivement (50-100 contacts par jour). Cette approche vous aidera à déterminer si votre liste est intéressée par votre message ou non. Si vous remarquez que vous êtes marqué comme SPAM à plusieurs reprises lors de vos tests, vous devez soit peaufiner votre messagerie, soit réviser votre liste de contacts.

5. Est-ce que je lirais ce courriel ? Comme bonne règle de base avant d’envoyer un email ou une newsletter, demandez-vous « est-ce que je voudrais lire cet email” ? Si votre réponse est non, alors comprenez que vos contacts ne voudront très probablement pas le lire non plus. Gardez les prospects et les clients intéressés en leur fournissant du contenu que vous trouvez sincèrement pertinent pour leurs besoins et leurs intérêts.