Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Faits concernant les codes DataMatrix pour l’identification des produits

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn

Un code Data Matrix ou plus simplement « DMC », est un code 2D. Dans de nombreux secteurs, les DMC sont devenus le moyen privilégié de coder les données, par exemple dans les industries automobile et médicale. Les codes matriciels de données lisibles par machine sont marqués de manière fiable, efficace, permanente et résistante à l’abrasion avec des machines de marquage laser. Toutefois, que devez-vous savoir si vous souhaitez marquer des produits avec des codes matriciels de données ?

 

Quels sont les avantages des codes Data Matrix ?

 

L’un des principaux avantages d’un Marquage de code DataMatrix : il nécessite peu d’espace pour stocker les informations. De plus, comme les données sont codées de manière redondante dans le DMC, il est possible de relire les informations du DMC, même lorsque celui-ci est partiellement touché. Cela contribue également à la popularité et à la large application des DMC.

 

Qu’est-ce que le code correcteur d’erreurs (ECC) ?

Il existe différentes méthodes de détection et de correction des erreurs liées aux DMC, appelées code correcteur d’erreurs (ECC). Aujourd’hui, le plus courant est l’ECC200. Ainsi, lorsque vous parlez de DMC, la plupart des personnes ayant une certaine connaissance des DMC supposeront que vous parlez des DMC avec ECC200. Néanmoins, il est utile d’indiquer explicitement de quelle DMC et de quel ECC vous parlez, surtout avant les tests d’application, afin d’éviter tout malentendu avec d’autres personnes, car l’ECC choisie donne des DMC d’apparence différente.

 

Comment définir la taille d’un code Data Matrix ?

Une autre source de confusion possible est la taille de la DMC, lorsqu’il n’y a pas de métrique ou de référence claire mentionnée à proximité. Un collègue peut vous dire qu’il a besoin d’un DMC 16×16 sur le produit. Sans autre explication, cela laisse place à l’interprétation, car la dimension mentionnée « 16×16 » pourrait faire référence à la taille de la surface demandée (généralement en mm) ou à la taille du symbole (nombre de lignes x nombre de colonnes) du DMC. 

 

Qu’est-ce qui se cache derrière la taille du symbole d’un DMC ?

La taille du symbole détermine la capacité de données d’une DMC. Plus la taille du symbole est grande, plus le DMC peut stocker de caractères alphanumériques ou de chiffres. Attention, la taille du symbole varie également si vous souhaitez coder uniquement des chiffres ou des caractères alphanumériques, c’est-à-dire un mélange de lettres et de chiffres. En fait, vous pouvez coder plus de chiffres que de caractères alphanumériques dans un DMC avec la même taille de symbole.

 

La structure de la surface a-t-elle un impact sur la lisibilité des DMCs ?

Les structures de surface complexes constituent un défi pour la lisibilité des codes Data Matrix. Les pièces automobiles, notamment, présentent souvent des surfaces rugueuses avec des contours ou des nuances foncées changeantes. Ce ne sont pas les meilleures conditions pour une marque parfaitement lisible par la machine. C’est là que le marquage noir/blanc à très haut contraste entre en jeu : cette solution de marquage laser offre une grande lisibilité des codes marqués, même sur des surfaces rugueuses.