Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Etiquetage dans l’industrie agroalimentaire : quelles normes ?

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans le secteur alimentaire, afin de protéger la santé des consommateurs, certaines règles doivent être respectées en matière d’étiquetage dans l’industrie agroalimentaire. Dans un pays comme la France, ces normes sont mises en place par l’Union européenne. Pour que vos étiquettes respectent les normes, faites appel à des imprimeurs professionnels qui sont au fait de la législation.

Étiquetage des aliments préemballés

Avant de mettre votre produit sur le marché, il est essentiel de comprendre la réglementation INCO qui s’applique dans toute l’Union européenne. Le texte vise à informer et à protéger les consommateurs, et fournit des informations obligatoires sur les étiquettes des aliments, particulièrement sur les produits préemballés. Il s’agit de produits commercialisés en rayon libre-service comme un pot de confiture, une pizza sous vide, un sachet de gâteaux ou une boîte de chocolats.

Deux règles essentielles sont à respecter lors de l’étiquetage des aliments préemballés. Pour la première, l’étiquette doit mettre en évidence tous les renseignements qui informent objectivement les consommateurs. Ils doivent également être rédigés au moins en français. Le nombre de traductions n’est pas réglementé.

La seconde règle vous oblige à veiller à ce que l’étiquetage soit juste et précis, afin de ne pas induire les acheteurs en erreur (ingrédients du produit, provenance, etc.). Pour fabriquer vos étiquettes alimentaires cliquez ici, vous trouverez un professionnel de l’impression d’étiquettes aux normes françaises.

Lors de la conception de l’emballage, assurez-vous d’inclure les éléments suivants :

  • liste des ingrédients,
  • aviser le lieu d’origine ou de provenance (le respect de cette norme est obligatoire),
  • identification des lots pour assurer la traçabilité du produit,
  • quantité nette,
  • déclaration diététique,
  • la date limite de conservation (DLC) ou la durée de durabilité minimale (DDM),
  • si nécessaire, les conditions particulières de stockage ou d’utilisation.

Le cas échéant, indiquez l’appellation d’origine contrôlée (AOC) ou l’appellation d’origine protégée (AOP), le label agriculture biologique ou encore le label commerce équitable sur votre étiquette alimentaire.

étiquetage ; étiquetage produits agroalimentaires

Le format choisi pour présenter les informations obligatoires sur les étiquettes des aliments doit assurer leur lisibilité. Par exemple, la dimension des caractères adéquate est inférieure à 1,2 mm, et si la grande face de l’emballage est inférieure à 80 cm², elle ne doit pas être inférieure à 0,9 mm.

Étiquettes pour les aliments en vrac ou emballés à la commande

Si vous conditionnez des produits comme des fruits, des légumes, des pâtisseries ou que vous les vendez immédiatement selon les exigences du client, vous devez tenir compte de règles d’affichage très précises. Vous devez alors placer un panneau à côté du produit pour indiquer son nom, les allergènes possibles, l’état du produit et pour la viande, le lieu d’élevage et d’abattage.

Étiquetage pour vendre de la nourriture en ligne

Vous avez une boutique en ligne ? Les normes à respecter qui s’appliquent au magasin physique sont les mêmes pour les boutiques en ligne. L’exception se fait toutefois au niveau des DLC/DDM (la communication ne peut se faire qu’au moment de la livraison).

Il ne vous reste plus qu’à trouver la stratégie la plus avantageuse pour afficher les informations requises par la loi, par exemple en mettant à jour la fiche descriptive de votre aliment sur sa page produit.