Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Entreprendre autrement : 4 conseils pour un business plus vert

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

À l’heure où les mesures de protection de l’environnement se multiplient, le domaine de l’entrepreneuriat est aussi mis à contribution. En effet, de nombreuses entreprises mettent à mal l’environnement et il est urgent de trouver un moyen d’y remédier. Que vous ayez déjà un business ou que vous comptiez en créer un, des moyens existent pour passer au vert.

Se conformer aux normes environnementales pour un business plus vert

Rendre son business plus vert consiste à le rendre plus écologique. Vous réduisez au maximum votre empreinte carbone tout en faisant évoluer votre activité. Vous pouvez à cet effet vous servir des matériaux écologiques ou réaliser des actions de préservation de la nature.

Entreprendre plus vert favorise d’ailleurs le développement durable, et la croissance économique. Non seulement vous protégez l’environnement, mais vous améliorez aussi votre image et celle de votre business.

Pour savoir comment vous y prendre ou déterminer si votre entreprise est vraiment écologique, vous avez des normes pour vous orienter. Il s’agit des normes environnementales qui fixent le niveau maximal qu’un polluant ou qu’une nuisance doit avoir afin de préserver la santé de la population. On retrouve les normes :

  • ISO 14000, qui ont pour objectif de réduire l’impact des entreprises sur l’environnement,
  • ISO 26000, qui permettent d’établir une stratégie favorisant le développement durable en passant par la responsabilisation des divers acteurs,
  • ISO 50001, qui veulent réduire la consommation énergétique des entreprises et par conséquent limiter leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le non-respect de ces normes n’engage que les auteurs qui sont susceptibles d’être poursuivis en justice.

Choisir un prestataire écologique pour la fabrication d’enseigne et signalétique

Les enseignes et signalétiques sont obligatoires pour toute entreprise disposant d’un siège physique. Pour en avoir, les entreprises se tournent vers des prestataires spécialisés. Cependant, ces enseignes sont conçues avec des matériaux nocifs pour la santé et pour l’environnement.

On retrouve entre autres des composants métalliques comme l’aluminium, ou ceux issus de PVC. Il y a aussi du plastique, du plexi, etc. Saviez-vous qu’il est possible de faire plus écolo avec ces signalétiques ? Pour cela, vous n’avez besoin que de choisir le bon prestataire qui saura fabriquer ces panneaux avec des matériaux écologiques et de qualité.

En effet, il est possible aujourd’hui de fabriquer des enseignes ou panneaux biosourcés brevetés qui n’ont rien à envier aux panneaux classiques en matière de structures et de fonctions. Ils sont d’ailleurs légers, faciles à manipuler, très résistants et très durables. Le plus important est qu’ils ne polluent pas l’environnement. Hormis ces panneaux, vous avez aussi des enseignes avec du polypropylène alvéolaire qui sont solides, légères et surtout recyclables de nombreuses fois. À titre d’exemple, vous pouvez utiliser des enseignes de chez ADD Pub, ou d’autres équipements écologiques.

business plus vert

On retrouve également le bois qui reste une matière écologique, très malléable pour donner des signalétiques sur mesure aux diverses finitions. Vous avez aussi le carton et les mailles écologiques. Pour retrouver ces structures spécialisées dans la fabrication d’enseignes écologiques, il suffit de vérifier qu’elles disposent des certifications requises.

Certifier ses produits par un label environnemental

Un label environnemental analyse et certifie les produits ou acteurs ayant un impact réduit ou limité sur l’environnement. On le qualifie aussi de label écologique. Ce dernier vérifie si les produits ne contiennent pas d’ingrédients nocifs pour l’homme et pour l’environnement.

En plus, vous remarquerez que la plupart des produits qui ont été certifiés par un label écologique sont biodégradables. Ces labels peuvent aussi imposer une consommation d’énergie réduite, un transport raisonné et une gestion des déchets.

Certains labels écologiques valorisent les hommes et les animaux en s’assurant que les ingrédients composant les produits consommables sont 100% biologiques. Pour faire confiance à un label environnemental, il devra être crédible et transparent et disposer de points de références fiables.

À cet effet, des labels utilisent des indicateurs chiffrés qualitatifs et quantitatifs obligatoires pour leur analyse : c’est le cas de FSC (Forest Stewardship Council). D’autres par contre ont privilégié une notion d’amélioration continue obligatoire : c’est le cas de PEFC (Pan European Forest Certification).

Certains labels peuvent par contre se baser sur des principes difficilement vérifiables et des chartes. Comme exemple de labels, il existe également le Pavillon Bleu, la Clef Verte, et bien d’autres.

Utiliser des matériaux écologiques

Nous utilisons, au quotidien, divers matériaux, que ce soit pour le travail ou les besoins personnels. Mais ce que nous ne savons pas, c’est que ces matériaux sont fabriqués à base de matières agissant négativement sur l’environnement. Même si ces matériaux constituent une grande aide, sur le long terme, ils dégradent et la santé et l‘environnement.

On entend par matériaux écologiques des matériaux qui n’ont pas, ou qui ont un effet limité sur l’écosystème. Comme matériaux écologiques, on peut citer le chanvre, le liège, le bambou, la paille, etc. Même opter pour des moyens de déplacement non polluants constitue déjà un grand pas vers l’écologie.