Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Définition et calcul de la valeur ajoutée d’une entreprise

calcul valeur ajouté
Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La valeur ajoutée (VA) d’une entreprise est un solde qui permet d’analyser la marge commerciale effectuée par l’entreprise concernée pendant une période bien définie. Le calcul de ces valeurs ajoutées se fait suivant une formule bien précise, généralement au cours d’un exercice comptable. Quelle est l’utilité de la VA ? Quels sont les types de VA ? Comment faire le calcul et l’analyse de la VA ? Comment fonctionne la répartition ? Voici toutes les réponses à vos questions.

Qu’est-ce que la valeur ajoutée ?

La valeur ajoutée est un indicateur économique des plus utilisés en comptabilité. Il s’agit de la richesse créée par une entreprise pendant une période bien définie.

La VA est la différence entre l’excédent d’argent perçu et la valeur de la production, que l’on peut qualifier de solde intermédiaire de gestion (SIG). Cette valeur est d’une importance capitale au sein d’une organisation.

La VA assure l’identification de l’ensemble des étapes de création de valeur dans une entreprise. Cette étude et analyse approfondie permet de connaitre la santé financière de cette dernière, et ainsi pouvoir faire une amélioration de son modèle économique.

La VA est également un partage de valeur entre les différents agents économiques concernés. C’est en somme une base de calcul pour la TVA et sert à la mesure du produit intérieur brut (PIB).

Les différents types de valeur ajoutée

On peut distinguer deux types de valeur ajoutée : la VA brute et la VA nette.

idée

La valeur ajoutée brute

La valeur ajoutée brute est la valeur ajoutée à proprement dite. Lorsque l’on parle du calcul de cette valeur sans préciser, on parle de la VA brute.

La valeur ajoutée nette

La valeur ajoutée nette est, quant à elle, un solde qui tient en compte l’usure du capital, c’est-à-dire l’amortissement. Le chiffre d’affaire de l’entreprise est alors soustrait des amortissements pour avoir la valeur nette.

Comment calculer et analyser la valeur ajoutée d’une entreprise ?

Le calcul de la valeur ajoutée se fait de manière assez simple à partir de la formule suivante :

VA brute = Chiffres d’affaire Hors taxe – charges directes

Les charges directes sont celles qui sont directement incluses dans la création de produit ou encore la création de service. Pour le calcul de la valeur nette ajoutée, il suffit de soustraire les amortissements des chiffres d’affaires réalisés.

Le calcul de la VA se fait pour une période spécifique. Les entreprises effectuent généralement l’analyse pour un exercice comptable.

Si l’on prend la formule comme base de l’analyse, il est clair que la valeur est la marge globale qui été réalisée par l’entreprise, en fonction de ses produits et services.

La répartition de la valeur ajoutée

Les répartitions de la valeur sont des enjeux majeurs au sein des entreprises. Chaque acteur concerné souhaite voir ses parts augmenter peu importe la situation.

Qui sont concernés par la répartition de la valeur ?

Les répartitions de la valeur ajoutée permettent de procurer rémunérations à tous les participants à la production. On parle ici :

  • Des salariés de l’entreprise, à travers leur salaire en guise de rémunération pour la charge de travail effectué ;
  • L’Etat, avec les impôts, les taxes permettent de payer les services de la collectivité, notamment la retraite, le chômage, la maladie ; il y a également les services publics pour la voirie, l’eau et l’électricité et l’éducation ;
  • Les établissements bancaires, avec l’ensemble des intérêts versés pour retourner les prêts accordés ;
  • Les actionnaires, avec leur dividende ;
  • Et aussi bien l’entreprise en elle-même à travers l’autofinancement pour assurer le développement de son activité sur le long terme.

partage

Pourquoi une répartition des valeurs ajoutées reste un dilemme ?

C’est un enjeu de taille pour les entreprises du fait que chacun des acteurs souhaite voir ses parts hausser.

D’une part, les salariés qui souhaitent que les rémunérations et salaires augmentent, suite à l’inflation. Et d’autre part, les actionnaires qui souhaitent maintenir, voire même augmenter leurs dividendes pour plus de rentabilité.

Face à ce dilemme, les entreprises n’ont aucun choix que d’accorder plus pour les actionnaires afin d’obtenir encore plus de capitaux propres. La même chose pour les salariés pour que ces derniers puissent générer plus de productivité.

Importance de la valeur ajoutée sur le plan mondial

Le produit intérieur brut (PIB) est la somme des valeurs ajoutées au sein de toutes les entreprises exerçant une activité sur le territoire national.

Le PIB permet alors de faire le calcul de la croissance économique du pays. Pour plus de précision, le taux de croissance équivaut à la différence et à la variation entre deux PIB. Cette valeur est d’une importance capitale pour la comptabilité nationale dans tous les pays.