Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Auto-entrepreneur et portage salarial : quelles différences ?

Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn

La création d’une entreprise peut se faire en différentes étapes précises. Avant le lancement de votre activité, le choix du statut ne doit aucunement être négligé. Très en vogue, le portage salarial est un statut intéressant à adopter pour diverses raisons. Il permet de bénéficier des avantages d’un salarié d’entreprise tout en gardant son indépendance et son autonomie. Ne surtout pas confondre le portage salarial avec le statut d’auto-entrepreneur. Quelles sont les différences entre les deux statuts ? Découvrez dans notre article toutes les réponses à cette question.

 

Le portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

 

A titre de rappel, l’auto-entreprise est une solution idéale pour se lancer dans une nouvelle activité sur le marché. Le portage salarial, quant à lui, permet de travailler de manière autonome, sans avoir à affronter des difficultés administratives et financières. Le portage salarial est aussi un statut avantageux pour débuter une activité professionnelle sur le marché. Il convient pour ceux qui souhaitent tester la viabilité de leur projet professionnel par la réalisation de certaines missions sur le court terme. 

Pour en savoir plus sur le portage et les caractéristiques d’une société de portage salarial, n’hésitez pas à consulter des sites de référence comme ABC Portage ou bien le Guide du Portage.

 

Quelles sont les différences entre l’auto-entrepreneuriat et le portage salarial ?

 

Pour se faire une idée des différences entre les deux statuts, nous allons développer les avantages de chacun :

 

Les atouts du portage salarial

Le portage salarial est un statut qui procure une grande autonomie dans le cadre de son travail. Le salarié porté est en mesure de choisir son emploi du temps en fonction de sa disponibilité. Toutes les conditions et les modalités du contrat seront rédigées selon sa convenance. Aucun chiffre d’affaires annuel n’est défini pour le portage salarial. Les frais liés à l’exécution des missions seront à votre charge ou à celle du client, selon le contrat établi. Les charges sociales et la fiscalité ne sont pas soumises à l’impôt. Toutefois, les frais de fonctionnement doivent être vérifiés à l’aide de pièces justificatives en tout genre. Ce statut convient pour un complément d’activité professionnelle ou une reprise d’activité après la retraite.

 

Les atouts du statut d’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entreprise procure également quelques atouts indéniables :

  • les auto-entrepreneurs ne sont pas soumis à la TVA dans le cadre de leur activité, à condition que le plafond de chiffre d’affaires imposé n’est pas atteint ;
  • les impôts et les cotisations sociales varient en fonction du chiffre d’affaires généré : aucun paiement des charges ne sera nécessaire si vous n’avez pas de chiffre d’affaires ;
  • les professionnels en auto-entreprise bénéficient d’une exonération partielle des cotisations sociales avec des allocations chômages.

 

Auto-entreprise ou portage salarial : lequel choisir ?

 

Sur le plan juridique, le portage salarial permet de bénéficier de tous les avantages du statut d’un salarié. L’auto-entreprise, quant à elle, bénéficie du régime d’entrepreneur individuel. Le choix entre les deux dépend des besoins de chaque entrepreneur dans le cadre de ses projets. Si vous débutez une activité sans portefeuille client stable, le portage salarial convient parfaitement. Ce statut vous donne la possibilité de tester la rentabilité de votre activité à court terme. Il sera par la suite possible de basculer vers un statut d’auto-entrepreneur pour être exonéré de TVA.