Blog d’entreprise, de conseils et d’actualités business
Le site d’experts pour vous aider à développer votre activité
Suivez nos actualités

Dons aux associations et réduction d’impôt en 2021

Partager sur
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Les dons sont le financement par nature ou numéraire avec lequel les associations vivent et font vivre ses membres. Faire un don s’adresse tant aux particuliers qu’aux entreprises et autres personnes morales.

Au-delà des réductions fiscales, pourquoi faire un don ?

 

Faire un don, peu importe sa nature offre des avantages tant sur le donneur que sur l’association dont on parlera aujourd’hui.

 

Avantages pour les donneurs

  • Sentiment de partage aux personnes concernées dans l’association ;
  • Sentiment d’aide surtout lorsque la cause défend une partie de la famille. Par exemple, une personne de la famille qui souffre ou qui a souffert d’une maladie et la famille fait un don à une association qui combat et vient en aide aux personnes atteintes de cette maladie ;
  • Sentiment de générosité qui peut influencer sur la génération et sur soi-même ;
  • Aide à accomplir les projets des associations en leur fournissant ce qui manque ;
  • Apprend le partage et le non-gaspillage à la prochaine génération.

Avantages pour l’association

  • L’association peut accomplir le but de leurs projets année après année ;
  • L’association peut aider ses membres ;
  • Les membres de l’association peuvent vivre normalement, du moins dans la plupart des cas.

Pourquoi ne pas faire don à Samusocial de Paris ?

 

Quelles sont les réductions d’impôt ?

 

Je verse à quel type d’association pour une réduction d’impôt ?

Tout d’abord, il faut que l’association soit à but non lucratif. Par exemple, faire don à Samusocial de Paris vous permet d’avoir des réductions d’impôt. Voici les associations éligibles :

  • Philanthropique ;
  • Cultuelles ;
  • Educative ;
  • Scientifique ;
  • Sociale ;
  • Familiale ;
  • Humanitaire ;
  • Sportive ;
  • Mise en valeur du patrimoine artistique ;
  • Défense de l’environnement naturel ;
  • Diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises.

Quels types de don permettent une réduction d’impôt ?

Une fois que vous vous êtes assurés que l’association est à but non lucratif et qu’elle est éligible pour une réduction d’impôt à ses donateurs, vous devez savoir quels types de dons vous pouvez faire.

  • Les sommes d’argent : peu importe la façon dont vous le verser que ce soit par chèque ou en espèce.
  • Les dons en nature : sa valeur sera définie par l’association et sera inscrite sur le reçu et la facture afin de déterminer son montant.
  • La mise à disposition : ce sont les revenus dont les particuliers renoncent pour mettre au profit d’une association.
  • Le don par SMS : très utilisé depuis ces dernières années, il permet de récolter beaucoup d’argent étant donné la facilité et aussi le fait que les donateurs ne sortent pas de chez eux.

Calcul pour les réductions des dons

 

Il y a deux taux en vigueur pour les dons :

  • 75% ;
  • 66%.

Cela dépend du type d’organisme à qui vous donnez. Vous saurez quel taux est applicable en cherchant les informations sur l’article 200 du code général des impôts.

Le calcul est simple et le même pour les deux taux. Soit 75% ou 66% du montant versé dans la limite des 20% du revenu imposable. Si l’association est éligible au 75% et que vous avez donné 100 €, vous aurez une réduction d’impôts de 75 €. Dans certains cas, les deux taux sont utilisés. Cela est possible lorsque le montant maximal à donner est dépassé. Par exemple pour Médecins sans frontières, le montant maximal pour bénéficier des 75% de réduction est de 1 000 €. Si vous offrez 1 500 €, les 1 000 € appliqueront les 75% et le reste, c’est-à-dire les 500 € appliqueront les 66%. Attention il n’y a pas de report pour les réductions. C’est-à-dire que si vous devez payer un impôt de 100 € et que votre réduction est de 120 €, vous ne payez pas votre impôt, mais les 20 € restants ne sont pas imputables pour l’année suivante.