La confédération des petites et moyennes entreprises, anciennement appelée Confédération Générale des petites et moyennes entreprises ou cgpme, est une organisation nationale qui représente les TPE et PME. L’organisme a été créé dans le but de défendre les intérêts de cette catégorie d’entreprises et faire valoir leurs droits. Mais en quoi consiste réellement la mise en place d’une telle organisation ? Quels sont les services proposés ? Allons découvrir ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

La CPME : L’organisation patronale des TPE et PME

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) ou cgpme de par son ancienne appellation, est une organisation patronale nationale destinée pour les TPE et les PME dans tous les secteurs d’activités : Les industries, le commerce, l’artisanat et les professions libérales.

La réussite de cette catégorie d’entreprise joue un rôle important dans la croissance d’un pays du fait que 99.9% des entreprises françaises sont des TPE et PME. Il est donc dans l’intérêt de tous de défendre leur droit.

CPME - CPME

La confédération est alors un partenaire social qui représente les petites et moyennes entreprises dans auprès des pouvoirs publics au niveau national et international. Constituée d’un peu plus de 200 fédérations et syndicats, la CPME se trouve implantée dans toutes les régions, jusqu’en Outre-mer.

Pourquoi adhérer à la confédération des TPE-PME ?

Une adhésion à la CPME, ou ex cgpme, présente un grand nombre d’avantages pour une entreprise quelconque :

  • Une meilleure visibilité auprès du pouvoir public et des diverses institutions, en faisant entendre votre voix à travers les médias ;
  • Une amélioration du réseau de partenariat, afin d’étoffer les relations en affaires, avec différents dirigeants d’entreprise et décideurs économiques ;
  • Un partage de vos problématiques, avec de nombreux acteurs d’entreprises dans la même situation et ainsi rompre votre isolement ;
  • Un développement de votre entreprise, avec des outils performants et efficaces : des formations, des réponses pertinentes sur les questions de votre activité, des missions diverses ; des avis d’experts, et des aides pour les entités en difficultés… ;
  • Un investissement dans le syndicat patronal.

adheration

En adhérant à la CPME, vous aurez la garantie d’une ouverture de votre réseau professionnel aux associations, aux autres entreprises, aux chambres consulaires, aux collectivités territoriales, aux syndicats et fédérations des professionnels, ainsi qu’aux services de l’Etat.

Les services proposés par la CPME

Adhérer à le CPME permet à une petite entreprise de bénéficier de différents services des Cellules d’aides à la décision afin d’assurer une meilleure stratégie de développement. Toutes les entreprises sans exception auront la possibilité d’effectuer des missions de prospection commerciales à travers le monde entier pour booster les campagnes marketing.

En devenant adhérent, une entreprise en question pourra accéder gratuitement aux formations de santé et de sécurité ATMP, aux formations prud’homale. Vous aurez même la possibilité de collaborer avec des établissements de confiance en médiation de crédit.

Les TPE et PME bénéficient d’un accompagnement personnalisé en santé PME-TNS, en complémentarité santé pour les employés.

Les rencontres business, les afterworks et les groupes de travail sur thème ne manquent pas. Il est même possible d’obtenir des kits pratiques d’information sur la législation.

accès CPME

Un accès aux services des partenaires

En plus de ces nombreux avantages évoqués précédemment, les TPE-PME adhérents à la CPME pourront bénéficier de conseils avisés et d’un financement en formation professionnelle pour les salariés.

Tous les employés des entreprises se feront accompagnés concernant leur mobilité professionnelle, favorisant l’accès à l’emploi. Les employés en question pourront percevoir une assurance chômage en tant que garantie sociale du dirigeant de l’entreprise.

Encore toutes récentes, des mesures ont été prises afin de permettre aux salariés d’une entreprise de négocier des accords avec les instances qui représentent le personnel dans le cas où le syndicat des salariés est absent. Pour les très petites entreprises, un référendum s’impose pour collecter les avis des salariés.

Depuis l’instauration des nouvelles mesures, les petites entreprises pourront obtenir un abaissement sur l’impôt des sociétés avec un taux réduit de 15%. Les indemnités prud’homales sont au maximum et le forfait social est supprimé.

Une protection et un accompagnement des entrepreneurs

La CPME a pour raison d’etre de défendre les entrepreneurs dans la réalisation de leur projet afin d’assurer une meilleure régulation de l’économie collaborative et une garantie du respect des délais de paiements.

Dans le cas d’une transmission familiale, elle favorise la fiscalité des chefs d’entreprises, leur permettant en même temps d’accélérer la transition numérique.

Etes-vous intéressé ? il vous suffit de prendre contact avec la CPME de votre département pour y adhérer et pouvoir bénéficier de multiples avantages pour les services qui sont dédiés.