Vous souhaitez un nouveau départ, changer de vie et vous installer aux Etats-Unis pour lancer votre start-up ? Il est important que vous sachiez comment faire pour que votre projet soit un franc succès. Découvrez dans cet article quelques conseils pouvant vous aider à bien démarrer en affaires. Prenez-en de la graine !

Le visa ESTA USA : le premier sésame pour vous offrir les portes américaines

La première chose à faire est sans aucun doute l’étude du marché dans lequel vous souhaitez vous lancer en affaires. Pour cela, vous devez vous y rendre au moins une fois afin de voir de plus près le terrain dans lequel vous souhaitez évoluer. Il vous est alors obligatoire de demander une autorisation de voyage ESTA USA. Ceci vous permet d’avoir un séjour de 90 jours aux Etats-Unis, de quoi vous permettre de faire vos premiers pas dans le lancement de votre start-up américaine.

Ensuite, il va falloir envisager l’obtention d’un visa vous permettant d’y travailler à temps plein. Le gouvernement américain offre différents types de visa selon la situation professionnelle et les objectifs que chaque entrepreneur se fixe. D’après des experts en loi sur l’immigration professionnelle aux Etats-Unis, il est conseillé d’opter pour la solution du visa E2 pour travailler dans le pays de l’oncle Sam.

Le visa de travail aux USA

Le visa E2 attire les capitaux de chaque investisseur aux Etats-Unis. C’est en effet grâce aux accords signés entre les USA et les autres pays comme la France que ce type de visa a la possibilité d’offrir diverses conditions très avantageuses. Pour information, l’accord demande qu’au moment de créer une start-up américaine, il faut que celle-ci soit détenue par un citoyen Français, au moins à 50%.

Le visa E2 est différent de la demande d’Electronic System for Travel Authorization ou ESTA USA. La procédure de lancement d’une société aux Etats-Unis ne demande pas obligatoirement l’obtention de ce visa au préalable à la création de celle-ci sur le territoire américain. De ce fait, il vous est tout à fait possible de démarrer votre activité au nom de cette start-up. Toutefois, vous devez prouver que le capital a bien été versé à l’administration américaine.

Les Etats-Unis : un environnement idéal pour lancer une start-up

Le marché US est très attrayant pour chaque société du numérique touchant aux nouvelles technologies. En effet, il s’agit d’un véritable tremplin pour les jeunes entreprises. Force est de constater que le marché américain dispose d’un plus important appétit pour les nouveaux usages. De ce fait, il est beaucoup plus accueillant lorsqu’il s’agit des nouvelles technologies. En plus de la qualité du marché proposé, l’attrait pour les USA se repose aussi sur le fait qu’il s’agit d’un véritable écosystème proposant d’innombrables ressources. Celles-ci permettent de passer d’une idée à un produit, de manière plus rapide. Alors oui, vous avez le feu vert pour lancer votre start-up aux Etats-Unis, il s’agit d’une merveilleuse idée à concrétiser.