Embauché en temps partiel ou au salaire minimum, les fins de mois sont parfois un peu difficiles entre les diverses charges et surtout les imprévus. Il n’est pourtant pas évident de cumuler deux emplois sans pour autant nuire à sa qualité de vie (sommeil, temps de qualité passé auprès de sa famille, temps pour se ressourcer, pour soi). Et si la solution se trouvait dans le complément de revenu ?

Qu’est ce qu’un complément de revenu ?

Comme son nom l’indique, un complément de revenu vient compléter un revenu principal. Il peut s’agir d’un salaire, une pension, une bourse ou n’importe quelle autre source financière.

Le but de ce revenu complémentaire est de vous apporter une tranquillité financière à la fin du mois. Il vous permettra de consolider votre pouvoir d’achat ou de pouvoir faire face à des difficultés financières passagères. Selon le temps dont vous disposez et les compétences que vous souhaitez mettre à profit, de nombreuses activités vous sont ouvertes pour arrondir vos fins de mois.

Proposer vos services de manutention, d’aide à domicile, louer votre voiture ou votre cave sont des exemples de ce que vous pouvez faire. Cependant, si vous souhaitez un revenu complémentaire à la fois stable et régulier, il vous faudra investir un minimum de temps.

Exercer une activité pour un complément de revenu à domicile

Compléter ses revenus en exerçant une activité annexe est l’idéal pour les étudiants ou les retraités, mais de manière générale pour toute personne ayant quelques difficultés financières. Si la solution de l’argent facile (poker, jeux) peut sembler attirante, prenez garde aux arnaques.

Plus vous avez de temps à consacrer à cette activité, et plus le complément de revenu à domicile généré sera important. Par ailleurs, activité supplémentaire ne rime pas forcément avec travail ennuyant supplémentaire. En effet, vous avez la possibilité de gérer seul le temps que vous souhaitez investir et en plus, vous pouvez travailler dans un domaine qui vous passionne.

En physique ou en ligne, choisissez la manière dont vous souhaitez gagner votre complément de revenu à domicile. En effet, il existe autant d’opportunités que d’activités proposées. Le point de départ étant ce que vous recherchez.

Sans bouger de chez vous mais muni d’une bonne connexion et d’un ordinateur, de nombreux sites vous proposent toutes sortent d’activités :

  • traducteur, rédacteur ou correcteur, si vous aimez les mots et qu’en plus ces derniers vous le rendent bien ;
  • l’assistanat virtuel pour conseiller, produire du contenu ou réaliser des missions de secrétariat à distance ;
  • téléprospecteur ou commercial si vous avez le sens du relationnel ;
  • les sites rémunérateurs et sondages rémunérés, mais la demande est forte et le gain minime par mission.

Et si vous souhaitez plutôt partir directement à la rencontre de vos clients, il existe d’autres moyens de vous faire des revenus complémentaires :

  • la vente à domicile ;
  • le service à la personne (nounou, repassage, etc.).

Revenu complémentaire et la loi

Générer un revenu complémentaire, même à domicile, implique certaines obligations au niveau de la loi. En effet, en devenant un indépendant, vous devrez :

  • choisir une forme juridique et un régime fiscal pour votre entreprise ;
  • effectuer les formalités d’immatriculation.

Mais être indépendant, c’est également bénéficier de certains avantages, notamment sur l’autonomie dont vous disposez pour l’organisation de votre travail ainsi que toute absence de lien de subordination. Toutefois, les revenus générés par votre activité ne devront pas excéder un certain seuil sous peine de devoir requalifier votre entreprise.

Lorsque vous souhaitez vous lancer à votre compte, si vous ne souhaitez pas démarrer sans filet de secours, ce statut peut être la bonne solution. Il vous permet d’entamer votre transition tout en testant la validité de votre projet en vous assurant un revenu. Les statuts de salarié et d’indépendant ne sont pas incompatibles.

Attention toutefois à ne pas exercer une activité qui viendrait concurrencer votre employeur.

N’oubliez de déclarer vos activités pour éviter les soucis avec l’Etat !